Développement & Valorisation

des compétences

Entretien professionnel : un enjeu RH et financier-

Alors que l’entretien professionnel est mis en place depuis près de 16 ans en France, ce rendez-vous des salariés avec leur entreprise est aujourd’hui devenu incontournable.

Qu’en est-il donc concrètement de l’entretien professionnel en 2019 ? Quels sont les enjeux RH et financiers ?

L’importance de l’entretien professionnel

L’entretien pro : un temps d’échange

Cet entretien s’avère être un puissant outil de dialogue sur le parcours de chacun et sur le développement des compétences.

L’entretien permet d’axer les actions de formation, mais aussi d’augmenter la capacité de l’entreprise à anticiper les besoins en matière de ressources humaines.

C’est un temps d’échange pour aider les salariés à se projeter et à devancer leurs besoins, leurs attentes.

Il est clairement consacré à leurs perspectives d’évolution professionnelle en termes d’emploi et de qualifications.

C’est aussi un moment où l’on fait le point, où l’on récapitule son parcours. Dès lors, le salarié peut bénéficier de conseils et d’un accompagnement en amont comme après l’entretien professionnel.

Les objectifs de l’entretien professionnel

Les objectifs d’un entretien professionnel sont multiples et diversifiés.

Ainsi, cela permet d’aider le salarié à se positionner clairement et à formaliser ses besoins.

C’est aussi une formidable opportunité de l’aider à prendre du recul sur son parcours et de mettre à jour les formations et expériences vécues, mais aussi de découvrir d’autres formations possibles.

D’autres objectifs sont à mettre au crédit de l’entretien professionnel :

  • Utiliser la dynamique des compétences de chacun pour faire évoluer les équipes ;
  • Partager les bonnes pratiques en matière de management ;
  • Formaliser un diagnostic des besoins en développement des compétences et mettre en place des moyens d’accompagnement.

L’entretien professionnel et la loi

Si l’entreprise ne signe pas d’accord collectif applicable, elle peut définir librement les conditions du déroulement de l’entretien professionnel en prenant en compte 4 leviers :

  • L’objet de l’entretien professionnel ;
  • La périodicité imposée par la loi : depuis le 1er janvier 2015, la loi rend obligatoire l’entretien professionnel pour chacun tous les 2 ans, ou alors de manière systématique après certaines absences (congé sabbatique, congé de maternité, reprise d’activité, congé parental d’éducation, etc.)
  • L’obligation de faire le distinguo entre entretien professionnel et entretien d’évaluation : la loi stipule que l’entretien pro ne doit pas porter sur l’évaluation du travail.

Il est impératif de respecter l’obligation de l’entretien professionnel tous les 2 ans.

En effet, si tel n’est pas le cas, l’entreprise s’exposera dès 2020 à une amende de 3000 €/salarié s’il y a non-respect.

Toute entreprise a pour obligation légale de s’assurer que ses salariés s’adaptent convenablement à leur poste de travail et qu’ils conservent leur capacité à occuper leur emploi en fonction de l’évolution des emplois, des techniques et des organisations.

Dès lors, en cas de contrôle, l’entreprise doit pouvoir présenter tous les 6 ans un état récapitulatif des entretiens avec les points importants sur les actions menées, et surtout les actions de formation.

Les différents enjeux de l’entretien professionnel

Des enjeux RH

Avec l’entrée en vigueur de la loi sur la formation en 2014, l’entretien professionnel est devenu obligatoire.

Ainsi, tous les 6 ans, cet entretien permet à l’entreprise de faire un état des lieux du parcours professionnel de chaque salarié d’une entreprise.

Pour le salarié, l’entretien professionnel a lieu tous les 2 ans pour qu’il évoque ses perspectives d’évolution professionnelle, ses qualifications.

Il y a dans ce rendez-vous bisannuel de forts enjeux RH pour l’entreprise.

En effet, ce levier régulier est un moyen d’améliorer l’employabilité de chacun et de (re) mettre cette notion au cœur des préoccupations RH.

Avec cet entretien, il est plus facile d’apporter du sang neuf dans le dialogue social et de considérer l’évolution professionnelle avec sérieux.

C’est aussi un moment qui propose une aubaine en matière de mobilité professionnelle. Chaque salarié va pouvoir devenir plus autonome et plus responsable dans la gestion de sa carrière.

Pour les entreprises, c’est l’occasion de s’impliquer plus dans la formation et le développement des compétences, ce qui implique également une mobilité en interne.

L’entretien professionnel s’avère être un excellent complément de l’entretien annuel.

C’est pourquoi il doit être accompagné de bons outils (générateurs d’entretiens en lien avec les RH, portails collaboratifs pour les managers et collaborateurs, partage efficace de l’information, outils de gestion pour organiser et coanimer les entretiens, etc.).

Dès lors, l’entretien professionnel permet de développer des certifications ou des qualifications professionnelles.

Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience, à l’activation par le salarié de son compte personnel de formation, aux abondements de ce compte que l’employeur est susceptible de financer et au conseil en évolution professionnelle.

Des enjeux financiers

Enfin, l’entretien professionnel a également des enjeux financiers puisqu’il permet notamment de réduire les risques financiers générés par l’absence d’entretiens professionnels suffisants et d’au moins une action de formation sur 6 ans.

L’entretien professionnel est aujourd’hui indispensable pour que l’entreprise et le salarié évoluent en bonne intelligence en fonction des besoins et des attentes de l’un et de l’autre.

 

 

 

Retour